Mesures de soutien

Travailleurs de corridors

Depuis septembre 2016, le Collège de Maisonneuve accueille trois travailleurs de corridors au sein de sa communauté qui exerce une pratique professionnelle novatrice développée dans le contexte du projet pilote Vivre-ensemble.

Leur rôle consiste à :

  • Assurer une présence continue auprès de la population étudiante du Collège de Maisonneuve afin d’offrir des services d’aide et d’accompagnement à tous ceux et celles qui éprouvent des difficultés;
  • Déceler les besoins spécifiques des étudiants et favoriser la création de liens entre ceux-ci et l’ensemble du personnel des services qui leur sont destinés;
  • Détecter les situations pouvant mener à des comportements non acceptables dans un contexte de vivre-ensemble harmonieux.

Les travailleurs de corridors sont présents sept jours sur sept aux périodes de fréquentation les plus importantes de la communauté, et ce, sur les trois campus du Collège. 

Psychothérapeute

Un psychothérapeute a été embauché deux jours semaine et reçoit des étudiants individuellement. Son expertise en contexte interculturel lui permet de mieux répondre aux besoins des étudiants :

  • Sentiment d’exclusion et de discrimination;
  • Choc culturel;
  • Discours radicalisé.

Sa présence au sein du projet pilote Vivre-ensemble s’ajoute à la contribution des trois travailleurs de corridors et s’inscrit dans la continuité du service psychosocial offert à nos étudiants.

Ajout d’un volet au Programme d’aide aux employés

Dans le cadre de l’élargissement de l’offre du Programme d’aide aux employés (PAE) pour le projet pilote Vivre-ensemble, les membres du personnel du Collège peuvent obtenir gratuitement des services en relation d’aide pour des problèmes personnels ou professionnels liés à la dimension ethnoculturelle :

  • Choc culturel;
  • Deuil migratoire;
  • Difficultés interpersonnelles et communication;
  • Sentiment d’exclusion;
  • Etc.

Espaces de parole pour le personnel

Des ateliers sont proposés aux employés en fonction des réalités de chaque service et du vécu des personnes. Le groupe choisit lui-même les idées, enjeux qu’il veut transmettre dans le cadre du projet pilote.

Ces espaces de paroles sont supervisés par Mme Garine Papazian-Zohrabian, professeure agrégée au Département de Psychopédagogie et d’Andragogie de la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université de Montréal et chercheuse associée à l’ERIT (Équipe de Recherche et Intervention transculturelle). Elle est aussi membre de l’Ordre des psychologues du Québec.

De même, un enseignant du Collège rencontre ses pairs pour recueillir leurs préoccupations et leur pratique en matière de gestion de la diversité en classe.